Si aucune faute n'est imputable au mandataire, les sommes qui lui sont dues le sont lors même que l'affaire n'aurait pas réussi.


Dernière modification : le 5 novembre 2015 à 10 h 31 min.