La vente à tempérament transfère à l'acheteur les risques de perte du bien à moins qu'il ne s'agisse d'un contrat de consommation ou que les parties n'aient stipulé autrement.


Dernière modification : le 4 novembre 2015 à 8 h 45 min.