L’écrit ni authentique ni semi-authentique qui rapporte un fait peut, sous réserve des règles contenues dans ce livre, être admis en preuve à titre de témoignage ou à titre d’aveu contre son auteur.


Dernière modification : le 10 juillet 2016 à 21 h 17 min.